👪 Faire de la ville un jeu d'enfants + Construire au fond du jardin

Novembre 2019

dixit.net est une agence de conseil et d'innovation urbaine. Tous les mois nous décryptons les grands enjeux de la ville de demain. Si ce n’est pas encore fait, abonnez-vous !

Bonjour,

Une édition dense ce mois-ci ! Pourquoi dessiner la ville pour les enfants serait un bon moyen d’éviter la fuite des familles vers la périphérie (et l’étalement urbain), comment le fond des jardins peut devenir une réserve foncière d’avenir (si on s’y prend bien) et enfin comment les micromobilités peuvent (peut-être) devenir la clef de la construction d’une ville sans la voiture.

Vous êtes désormais 1050 à nous lire, franchement merci ;) Nous vous réservons une belle surprise pour notre édition de décembre, soyez attentifs !

— Sylvain Grisot

Faire de la ville un jeu d'enfants

Une ville ne devrait pas donner envie de la quitter quand les enfants débarquent dans nos vies. Logements trop petits et inabordables, espaces publics agressifs, nature absente, quotidien compliqué... trop souvent la ville semble inadaptée à la vie de famille et précipite le départ vers la périphérie. Pour s'attaquer sérieusement aux causes de l'étalement urbain, il nous faut (re)construire une ville qui présente toutes les qualités pour y faire grandir nos enfants.

Voici quelques pistes pour (re)faire la ville pour les enfants, et bâtir une ville accueillante pour tous.

Lire l’article

Construire au fond du jardin

On connait le NIMBY ("Not In My Backyard", pas dans mon jardin), ce mouvement d'opposition des riverains qui accompagne (trop) souvent les projets urbains petits et grands. On connait moins le BIMBY ("Build In My Backyard", construis dans mon jardin) qui lui vise au contraire à favoriser une densification des espaces résidentiels en insérant de nouveaux logements en divisant des jardins trop grands. Ce procédé permet de développer de vraies alternatives à l'étalement urbain en mobilisant un foncier déjà urbanisé en lieu et place d'espaces agricoles. Explications.

Lire l’article

Micromobility Explorer

“Micromobilités” : ce terme est apparu récemment pour désigner une catégorie de nouveaux modes de transport qui n’entrent dans aucune catégorie traditionnelle de la mobilité. Rassemblés sous le vocable d’Engins de Déplacement Personnel (EDP), ils englobent pêle-mêle les vélos à assistance électrique, les trottinettes électriques, les monoroues, gyropodes et autres hoverboards.

Voici la synthèse de l’étude Micromobility Explorer réalisée par dixit.net avec Stéphane SCHULTZ (15marches), financée par l’ADEME, Allianz et Transdev.

Lire la synthèse Micromobility Explorer

Une information importante en complément : Fin de l'expérimentation catastrophique du free-floating à San Francisco


A lire ici et là…

Quelques perles à ne pas manquer, pour rester toujours à la pointe ou s’occuper en réunion :

✉️ Newsletter. Nous avons décidé de balancer nos sources : les (autres) newsletters à ne pas manquer. Commençons ce mois-ci par MapLab, une newsletter de Citylab pour les passionnés des cartes dont vous faites nécessairement partie, qui parait (en anglais) deux fois par mois. (MabLab)

😟 Rupture. Il faut lire cette analyse très complète de Clément Jeanneau sur la prise de conscience globale sur la crise climatique :

“ 2019 a vraisemblablement été l’année d’un effet de cliquet dans la perception du dérèglement écologique. Non seulement il est improbable que nous revenions structurellement en arrière, mais plus encore, les effets du dérèglement ne feront que pousser pour le franchissement des crans suivants, les uns après les autres, conduisant à faire sauter des digues dans nos schémas mentaux. ”

Il n’y aura pas de retour à la normale. (Signauxfaibles.co)

🌳 Nature en ville. L'association des Urbanistes du Grand Ouest (AUGO) et la Fédération Française des Paysagistes du Grand Ouest (FFP) organisent une rencontre thématique sur « la place de la Nature en ville » le 7 novembre 2019, à Angers évidemment. (AUGO)

🚘 Voiture en ville. Sortir des chiffres et parler des gens, c'est le parti-pris de cet article qui remue, mais qui rappelle une triste vérité à coup de récits très personnels : la voiture tue. (New York Time)

🛴 Micromobilités. Très honoré de retrouver l'article "La trottinette, quand elle arrive en ville" dans la dernière édition de la revue Place Publique, qui titre sur "Nantes, capitale de la Vendée ?" avec un provoquant drapeau vendéen qui flotte sur la Tour Bretagne de Nantes (qui aurait d’ailleurs bien besoin de s’inventer un futur). (Place Publique)

🐄 Vache urbaine. Elle aurait pu disparaitre sous les coups du productivisme agricole, mais non, la vache nantaise renait doucement aux lisières de la métropole, et c'est tant mieux. D'ailleurs dixit.net s'est mobilisé pour lui faire un peu de place à le lisière de la ville. (Libération)

🏝️ Mayotte. Déjà menacée par les risques cycloniques et sismiques, le littoral de l'île est de plus en plus menacé par la montée des eaux. La faute au volcan sous-marin qui est en train d'apparaitre à quelques kilomètres de là, et qui a déjà provoqué un affaissement de 15 cm de Mayotte. L’île sera donc le territoire français en première ligne face aux impacts de la crise climatique, et elle n'avait vraiment pas besoin de ça. (Le Monde)

🚀 Espace. On peut penser ce que l’on veut d’Elon Musk, mais la capacité de SpaceX à faire rêver en regardant les étoiles est exceptionnelle. Et puis si les hommes sont capables de faire atterrir une fusée sur un bateau autonome en pleine mer nommée « Of Course I Still Love You », c’est que tout est encore possible. (SpaceX)

💌 Vous aimez cette newsletter ? Alors aidez-nous à la développer en la transférant à vos contacts, ils pourront s’y inscrire ici.

Suivez-nous aussi sur Twitter, Linkedin et Facebook (nouveau !).

🌳 Faire la ville nature + Construire avec la ville d'hier

Octobre 2019

Tous les mois nous décryptons les grands enjeux de la ville de demain : veille, publications et entretiens pour comprendre toutes les facettes de l'urbanisme circulaire. Si ce n’est pas encore fait, abonnez-vous !

Continuons d’explorer les différentes facettes de l’urbanisme circulaire. Marc Barra nous explique aujourd’hui pourquoi la ville dense est nécessaire pour préserver la biodiversité, mais aussi comment la nature peut y prendre toute sa place. Quant à Sébastien Duprat, il nous explique comment (re)faire la ville sur elle-même peut aussi permettre un réemploi intelligent des matériaux de construction.

Prochaine intervention publique aux Assises nationales du foncier et des territoires, à Toulouse le 5 novembre, faites moi signe si vous y participez.

— Sylvain Grisot

Faire la ville nature

Préserver une biodiversité menacée passera par la réduction drastique de l'étalement urbain, mais aussi par une nouvelle place donnée à la nature dans la ville. Marc Barra, écologue, nous explique comment repenser le modèle de développement urbain, en intégrant une biodiversité réelle au cœur de la ville, qui peut permettre de la densifier tout en la rendant plus vivable. Un premier pas vers la ville frugale, devenue nécessaire et souhaitable.

Lire l’entretien

Construire avec la ville d'hier

Entretien avec Sébastien Duprat de Cycle Up, à la fois place de marché en ligne et structure de conseil spécialisée dans le réemploi des matériaux de construction. Peut-on construire la ville future avec les morceaux de celle d'hier ? Sans doute, mais en repensant les pratiques et en inventant de nouveaux modes de coopération entre les acteurs.

Lire l’entretien

Amorcer la transition vers un urbanisme circulaire

Il s’est passé quelques chose d’un peu particulier à Angers en septembre avec le Congrès Cities to Be. Plus de 1500 professionnels de la ville et de la construction ont travaillé très concrètement sur les actions à engager pour s’adapter et lutter contre dérèglement climatique.

Une excellente occasion pour engager le dialogue sur la nécessité d’une transition vers un urbanisme circulaire. Cette petite vidéo résume les éléments clef, en duo avec le designer Alexandre Mussche qui fait une retour d’expérience passionnant sur le Lab-North à Bruxelles.

Regarder la vidéo


Fidèles lecteurs (797 !), aidez-nous a faire vivre cette newsletter en la transférant dès maintenant à vos contacts :

Inviter un contact


Regarder par la fenêtre

Quelques perles à ne pas manquer, pour rester toujours à la pointe ou s’occuper en réunion :

🏗️Dubaï. Cette ville sortie en quelques instants du désert a-t-elle une sorte d’âme ? Le personnage principal de ce roman de Camille Ammoun part à sa recherche et trouvera bien entendu autre chose. On découvrira au passage que cette ville-monde n'est pas qu'un fagot de buildings, des traces de son passé de village de pêcheurs de perle, des accents de Beyrouth et des larmes d'Alep. Une lecture à conseiller aux urbanistes comme aux gens normaux. (Ougarit)

🔫Redessiner la ville par le crime. Là où vous ne voyez qu’un mur, ils imaginent un passage… Changer de point de vue sur la ville, c’est le parti-pris de Geoff Manaugh dans “A burglar’s guide to the city”, en explorant la ville vue par ses cambrioleurs. Un essai captivant et très bien documenté.

🏭Ville active. La revue Sur-Mesure sort sa quatrième édition, avec pour thème “Nouveaux visages de la ville active” à lire en ligne ou dans une version papier chez votre libraire. (Sur-Mesure)

🥳Ville de l'instant. Tous les ans, une ville de 80 000 habitants nait dans le désert de Black Rock dans le Nevada, puis meurt. Burning Man est un festival, un évènement culturel avec ses propres ambiguïtés, mais c'est aussi la seule ville de cette échelle conçue pour s'effacer sans laisser de traces. (les echos + washington post)

🛍️Conso-consciente. Les amis du Magazine des autres possibles viennent tout juste de publier un guide joli et utile : Où acheter durable et solidaire à Nantes ? L'occasion de découvrir quelques adresses, et de changer ses pratiques. (le guide)

🗿Eloge de la pierre. Ni grande ni chère, elle est pourtant magnifique cette maison en pierre. Un matériau au bilan intéressant, qui reprend doucement du service. (chroniques d’architecture)

🚌Transport collectif. Ils ont trouvé un bon moyen de lutter contre l’occupation des voies de bus par des véhicules en stationnement : la désintégration. Preneur d’une version embarquée pour vélo.


Comment avez-vous trouvé cette édition de la newsletter ?

dixit.net est une agence de conseil et d'innovation pour la transformation de la ville. Vous pouvez nous suivre sur TwitterLinkedIn et lire notre Blog ;)

👇likez + partagez !

🛴 Quand elle arrive en ville + 376 transats à New York

Septembre 2019

C’est la rentrée, et celle-ci s’annonce aussi dense que passionnante. Quelques rencontres à venir :

  • Le 13 septembre, rendez-vous à Angers dans le cadre de “Cities to Be”. Je participerai à un atelier sur l’urbanisme circulaire avec Alexandre Mussche de Vraiment Vraiment.

  • Je retournerai avec beaucoup de plaisir à Lille les 1 et 2 octobre pour animer la plénière et participer aux ateliers des Rencontres territoriales des urbanistes du CNFPT, sur un thème essentiel : “Les friches, une opportunité pour les territoires”

Au menu de cette newsletter, deux articles autour des espaces publics et des enjeux de leur transformation. Bonne lecture !

— Sylvain Grisot

La trottinette, quand elle arrive en ville

Ce que l'irruption de la trottinette dit de nos villes et de leur capacité à innover. Elles sont arrivées à l'aube, sous le regard incrédule de la France qui se lève tôt, et de celui embrumé de celle qui se couche tard. Alignées comme des soldats de plomb devant les bouches de métro, guettant leurs proies innocentes. Les trottinettes, elles arrivent en ville.

Lire l’article

376 transats de plage à New York

“ To plan is human, to implement, divine. ”
— Jerold Kayden

Vous connaissez Times Square bien sûr. Cœur de New York, carrefour du monde. Une place bouillonnante d'activité, parcourue par des centaines de milliers de personnes chaque jour. Une configuration urbaine étrange aussi, avec cet immeuble proue iconique, bardé d'affichages publicitaires scintillants. Il y a tout juste 10 ans, Times Square est devenue partiellement piétonne. Voici l'histoire de cette petite révolution urbaine pleine d'enseignements, racontée par celle qui l'a amorcée : Janette Sadik-Khan.

Lire l’article

Sanctuariser les terres arables

Terre de Liens, association nationale née en 2003, a pour objectif de protéger la terre comme ressource vivante, espace de vie et d’échange, comme patrimoine commun à protéger et gérer collectivement.

dixit.net mobilise cette année 1% de son chiffre d’affaires pour permettre à l'association le rachat de terres à Bouguenais, en périphérie de Nantes, afin d’y développer une agriculture biologique en circuit court.** Une bonne occasion pour comprendre un mode original d'action contre l'étalement urbain.

Lire l’article


Aller voir ailleurs…

Quelques liens pour une reprise en douceur, notre veille complète est à lire sur Twitter et LinkedIn.

Futur. Il faut lire le dernier roman d’Alain Damasio, Les furtifs. Privatisée par des multinationales, la ville du futur y est fragmentée entre de nouvelles classes sociales étanches : différents forfaits donnent accès (ou pas) aux rues et services urbains. Surveillance et marketing intrusif sont omniprésents, mais des alternatives s’inventent aussi dans les franges et les interstices…

Micromobilités. La vidéo de la conférence Web2day de Stéphane Schultz est (enfin) sortie. Vous pourrez aussi en profiter pour vous abonner à la newsletter de 15 marches.

Ville circulaire. Un concept plus global que celui d’urbanisme circulaire, qui lui se concentre sur l’usage du sol, déconstruit ici par SYVIL de façon très intéressante.

Bricolage. Vous savez ce qu’est un kludge ? Une solution de contournement temporaire pour remédier à un problème ponctuel, mais qui peut devenir durable… Vous connaissez beaucoup de kludge urbains ?

Errances automatiques. Que va faire la voiture autonome après vous avoir déposé devant votre bureau ? Elle va filer en périphérie pour rechercher une place de parking gratuit en attendant le prochain client, et donc rouler à vide et encombrer la route. On devrait réussir à faire baisser le taux moyen d’occupation des voitures en-dessous de 1 occupant par voiture… Super.

Béton. Il est plus discret qu’une bouteille en plastique qui flotte au milieu de l’océan, mais il est partout et certainement pas moins destructeur : le béton. Le Guardian brosse un portrait sans concession de ce matériau qui est devenu un mode de vie, mais aussi le fluide essentiel de la corruption dans le monde.

Crime organisé. L’individu qui construisait des ronds-points partout en France a enfin arrêté, mais ses (nombreux) complices sont encore en fuite.


‼️ Vous être 685 à recevoir cette newsletter, alors dites nous ce que vous avez pensé de cette édition.

dixit.net est une agence de conseil et d'innovation pour la transformation de la ville. Vous pouvez nous suivre sur Twitter, LinkedIn et lire notre Blog ;)

Habiter les interstices + urbanisme circulaire + observer Google

Juillet-Août 2019

Une double édition, pour mieux passer l'été ;) L'actualité de ces dernières semaines a été dense :

  • La participation à un podcast particulièrement intéressant (au-delà de mes prises de parole) que je vous invite vivement à écouter : 2050, la ville circulaire ?

  • Une conférence "L’urbanisme circulaire : repenser la fabrique de la ville" dans le cadre du Comité directeur de la Cellule Economique de Bretagne.

  • L'animation d'une table ronde sur les enjeux de débat public dans les territoires, organisée pour les 40 ans de l'Institut Kervégan.

  • Et enfin une intervention à Avignon sur le développement des micromobilités et leurs impact sur l'espace public, pour Trans.cité.

On se retrouve à la rentrée avec Cities to Be, le 8ème Congrès international du Bâtiment Durable à Angers, où j'animerai un atelier dédié à l'urbanisme circulaire.

D'ici là, bonne vacances !
Sylvain Grisot


PS : Vous être désormais 590 abonnés, mais certains n'ont pas encore commandé leur carnet de note, n'hésitez-pas, on va faire un envoi avant l'été.

... / ...

Habiter les interstices

Entretien avec l'architecte utopiste belge Luc Schuiten, inventeur et bâtisseur d'un monde où les rapports humain-nature seraient plus doux et plus harmonieux. Un monde où l'on apprendrait enfin de la nature, sans la blesser. Des réflexions qui l'ont mené à développer le projet Archi-Human : des logements construits dans les interstices de la ville pour sortir des sans-abris de la rue.

> Lire l'interview

Engager la transition vers un urbanisme circulaire

En cherchant à développer des alternatives concrètes à l’étalement urbain, l’urbanisme circulaire propose de repenser les processus de fabrication de la ville pour bâtir une ville flexible capable de s’adapter en continu à l’évolution des usages.

Loin d’être un concept théorique, l’urbanisme circulaire cherche à généraliser au cœur de la fabrique urbaine les principes développés par des projets pionniers développés partout en Europe : intensifier les usages de la ville, transformer les bâtiments existants ou recycler les espaces urbains.

> Lire l'article

Observer Google jouer à SimCity

L'équipe du Sidewalk Labs (Google) vient de publier son "Master Innovation and Development plan" pour le quartier de Quayside à Toronto. Certains ont émis un jugement définitif sur le projet dans la minute. Désolé, nous on n'a pas fini d'en analyser les 1500 pages, qui fourmillent d'idées et de technologies : modes constructifs, mobilités, données... Au-delà d'un projet et d'un acteur controversés, c'est aussi un travail massif de R&D urbaine qu'il serait dommage de ne pas valoriser.

Vous êtes intéressé ? Nous allons faire des restitutions thématiques ciblées, dites-nous en plus sur vos centres d'intérêts pour mieux cibler notre travail et organiser des restitutions.

> Répondre à l'enquête


Sur la toile..

Un peu de lecture pour l'été, le reste de notre veille est sur Twitter ou Linkedin :

  • Lecture. Vous pouvez lire "Renaissance écologique" de Julien Dossier cet été : penser la ville de demain en partant d'une fresque du XIVe siècle. (WeDemain)

  • Infrastructures. Des infrastructures, ça s'entretient. Aux Etats-Unis on s'en aperçoit juste, voici une belle explication en dessins. (thenib)


  • Parking. On s'en doutait, mais ils l'ont montré : les voitures trouvent à se loger moins cher que les humains. (mmm)

  • Parking (bis). Au japon, des gens louent des voitures... pour faire la sieste. (The Asahi Shibun)

  • Logistique. Certains concentrent leurs efforts sur le dernier kilomètre, d'autres veulent livrer vos colis... sur la lune. (onezero)

  • #flygskam. Honte de prendre l'avion ? Aucun souci, ce calculateur vous permet de trouver le meilleur itinéraire... à l'époque romaine. Lutetia > Roma en moins de 30 jours. (Stanford Edu)

  • Démocratie locale. Et si on organisait des élections municipales sans candidat ? Brest est en train d'essayer... (Usbek et Rica)

  • CO2. Si c'était un pays, ce serait le 47e plus gros émetteur mondial de gaz à effet de serre. Mais c'est l'armée américaine. (the conversation)

  • #velotaf. Pour tout comprendre sur la vie du cycliste urbain, il y a ces magnifiques dessins. (Le Guardian)

  • Grosse voiture. Oui, un pick-up peut être utile en ville : mais que si on le transforme en jardinière. (CBC News)

La rue version Google + la vie urbaine des arbres

Juin 2019

Aujourd'hui, explorons comment Google veut redessiner nos rues, pourquoi les arbres doivent envahir nos villes, et partons même faire un tour sur le port de la Trinité sur Mer...
Prochain rendez-vous : Le 14 juin à Dunkerque, pour les Rencontres Nationales de l'Ingénierie Territoriale. J'y animerai un atelier sur l'urbanisme circulaire, mais c'est déjà complet ;)

Sylvain Grisot

PS : Vous êtes déjà 503 abonnés à cette newsletter, mais n'hésitez pas à la transférer.

... / ...

La rue, version Google

Et oui, Google ne fait pas que du web. Sa filiale Sidewalk Labs veut même réinventer les villes à partir d'internet, et compte bien "prototyper" ses concepts urbains sur une friche de 300 hectares à Toronto : Quayside.

Quand une entreprise comme Google mobilise de tels moyens pour engager un projet urbain laboratoire, cela vaut le coup d’y regarder de plus près. Commençons par analyser en détail un des derniers documents publiés par les équipes du Sidewalk Labs : les "Street Design Principles".

Vous allez voir, c'est un travail vraiment intéressant, mais qui pose encore plus de questions qu'il n'amène de réponses...

> Lire l'article

La vie urbaine des arbres

Exercice pratique : descendez dans le parc, la forêt, le bosquet en bas de chez vous, allongez-vous sous un arbre et lisez cet article...

Personnages principaux des sorties littéraires ou des articles ces dernières années, les arbres reviennent au cœur de l'imaginaire collectif, notamment en ville. Planter une forêt urbaine là où la nature n'aurait pas sa place ?

> Lire l'article

La nouvelle vie d'un laboratoire sur le port de la Trinité sur Mer

dixit.net a accompagné la Compagnie des Ports du Morbihan dans une démarche particulièrement intéressante : inventer une nouvelle vie à un ancien laboratoire de l'IFREMER situé sur le port de la Trinité sur Mer.

L'occasion d'élaborer un projet d'espace économique exceptionnel avec les acteurs du territoire, pour un lieu qui se cherche désormais un animateur amoureux des mers....

> Voir la consultation


Voir ailleurs..

Toute notre veille est sur Twitter et Linkedin. Quelques perles :

  • Elue locale. Avouons une petite faiblesse pour London Breed - la Maire de San Francisco - qui s'exprime sur tous les sujets chaud de sa ville dans une interview passionnante. (Vox)

  • Biodiversité. Les abeilles se portent mieux en ville, ce qui en dit long sur nos pratiques agricoles. (Lumières de la ville)

  • Années 1920. Période agitées aux Etats Unis. La voiture a conquis la ville en faisant comprendre au piéton qu'il devait laisser la place, et remplacé les chevaux. Les boites de nourriture pour chiens sont inventées à la même période. Coincidence ? (mmi)

  • Nantes. Relier la métropole par (tous) ses cours d'eau ? Un changement de perspective intéressant. A suivre. (Le Moniteur)

  • Architecture et paysage. Une biennale en France, en voilà une bonne idée. C'est à Versailles jusqu'au 13 juillet. (Télérama)

  • Passion carto. Apprenez à faire votre carte papillon, ou faites juste une impression pour votre salon. Superbe. (Université de Potsdam)

Loading more posts…