🔄 L'urbanisme de la transition ?

La newsletter de dixit.net #45

La ville sous nos pieds regorge d’espaces et de temps disponibles. L’urbanisme transitoire fouille les interstices de nos villes pour les dĂ©nicher et y dĂ©ployer de nouveaux usages. Dans les friches industrielles d’abord, ces fleurons dĂ©laissĂ©s du cƓur de nos villes qui ont longtemps Ă©tĂ© les porte-Ă©tendards de cet urbanisme pas tout Ă  fait comme les autres. Puis, dans les Ă©quipements publics frappĂ©s en grand nombre par l’obsolescence. Les bureaux vides et les centres commerciaux sont dĂ©sormais le quotidien de l’urbanisme transitoire. À quand les grandes tours de la DĂ©fense vidĂ©es de leur substance par une subite addiction au tĂ©lĂ©travail ?

La recette est dĂ©sormais connue, mĂȘme si elle doit s’adapter aux ingrĂ©dients locaux. C’est la valorisation des temps courts de la ville, qui se comptent en mois ou en annĂ©es, quand le projet urbain s’attarde sur les dĂ©cennies. Ces mois ou ces annĂ©es oĂč nombre de bĂątiments attendent d’ĂȘtre rĂ©habilitĂ©s ou dĂ©construits, et pendant lesquels ils peuvent encore servir si l’on s’en donne les moyens. Servir Ă  des besoins qui sinon se dĂ©ploieraient ailleurs, nĂ©cessitant de construire. Servir Ă  des usages qui sinon ne trouveraient pas de place dans la ville. Servir enfin aux urgences, en rĂ©pondant aux besoins de solidaritĂ© et de rĂ©silience. L’urbanisme transitoire permet de loger, nourrir, crĂ©er, fabriquer en amĂ©nageant et en organisant ces espaces vides. Des espaces qui ne servent plus Ă  rien, et qui peuvent donc servir Ă  tout. 

L’effet de mode est bel et bien passĂ©, et ils sont toujours lĂ . Au-delĂ  des seules mĂ©tropoles, les acteurs de l’urbanisme transitoire s’infiltrent dans nos villes moyennes, trouvent leur place dans des bĂątiments comme des espaces ouverts. Parfois juste pour passer le temps, souvent pour tester des usages neufs, et de plus en plus pour bĂątir le projet lui-mĂȘme. Le temps court inspire le temps long de la ville et fait projet, en crĂ©ant au passage de nouveaux mĂ©tiers et en transformant les pratiques d’autres acteurs — les amĂ©nageurs au premier chef.

Mais cette nouvelle lĂ©gitimitĂ© ne doit pas banaliser l’approche. Au moment oĂč nos villes doivent muter pour rĂ©pondre aux enjeux du siĂšcle, les leçons de l’urbanisme transitoire doivent interroger notre façon de faire la ville bien au-delĂ  de ses marges. Ce n’est plus d’un accompagnement Ă©clairĂ© de la transition d’un lieu dont nous avons besoin, mais d’une transition globale de nos espaces urbains. On peut dĂ©sormais attendre de ses modes d’action souples, progressifs et opportunistes plus que de peupler les temps ou les espaces en marge. La transition d’un modĂšle de dĂ©veloppement urbain structurĂ© sur la construction neuve en pĂ©riphĂ©rie ou des grandes opĂ©rations urbaines, vers une ville adaptative, capable de s’adapter en continu Ă  nos besoins, peut s’inspirer de ce modĂšle. 

Et si l’on passait d’un urbanisme transitoire à un urbanisme de la transition ?

— Sylvain

PS : Avec FrĂ©dĂ©rique, nous sommes ravis d’accueillir pour quelques mois de stage Marine Frantz, que vous retrouverez prochainement dans ces colonnes. Pas la peine de vous rappeler pourquoi ces temps sont importants pour les Ă©tudiants, mais surtout pour nos organisations : d’autres l’ont dĂ©jĂ  parfaitement expliquĂ© ailleurs.

Entretien · L'urbanisme transitoire à la sauce lilloise

Juliane Schulz, de l'Agence de DĂ©veloppement et d'Urbanisme de Lille MĂ©tropole, est spĂ©cialisĂ©e sur l’étude des espaces vacants et l'urbanisme transitoire. Ensemble, nous avons parlĂ© de projets nomades, des facilitateurs urbains et du rĂŽle des collectivitĂ©s dans ces nouveaux usages.

Lire et Ă©couter l'entretien


Ouverture · Lire, écouter, rencontrer, voir...

📅 Agenda.

  • Retrouvez dans la sĂ©rie des circuits de l'Ă©conomie circulaire, un webinaire focalisĂ© sur les quartiers prioritaires de la politique de la ville, le 29 avril Ă  14h. (ADEME)

  • Webinaire sur la ville productive le mercredi 12 mai Ă  8h45 : Pourquoi et comment renouveler les zones d’activitĂ©s Ă©conomiques ? (PUCA)

đŸŽ™ïž Podcast. L'Ecole Urbaine de Lyon sort encore un sujet trĂšs intĂ©ressant avec ce podcast sur "Le corps des villes", en analogie au corps humain. (Les Mercredis de l'AnthropocĂšne)

đŸ‘Ÿ Occupation temporaire. A Paris, dans le 15Ăšme arrondissement, Novaxia met Ă  disposition le rez-de-chaussĂ©e de son siĂšge social afin de crĂ©er un lieu dĂ©diĂ© Ă  l’innovation pour casser les murs entre les bureaux et la ville. Vous n'avez plus qu'Ă  candidater. (Novaxia)

📖 A lire. Ouf c’est Parkinson ! Un petit livre qui n’a rien Ă  voir avec les questions urbaines ? Peut-ĂȘtre, mais David Marie Ă©tait aussi un faiseur de villes, croisĂ© avec plaisir il y a quelques annĂ©es. Il signe un rĂ©cit fluide et parfois poignant de l’arrivĂ©e de la maladie avant mĂȘme la quarantaine. Un rĂ©cit largement teintĂ© d’espoir avec cette renaissance et le dĂ©but de sa seconde vie. On attend la suite. (BOD)

🔀 Urbanisme transitoire : entre bĂ©nĂ©fices et risques. ParallĂšle intĂ©ressant entre le phĂ©nomĂšne, encore rĂ©cent, d'urbanisme transitoire et les quartiers politiques de la ville, datant dĂ©jĂ  des annĂ©es 80. L'axe rĂ©novation urbaine pris par les politiques publiques se rĂ©vĂšlent souvent trĂšs insuffisant pour transformer les quartiers et en faire "des lieux de vie appropriables". C'est lĂ  que l'urbanisme transitoire joue son rĂŽle, notamment Ă  Marseille : prĂ©figurer des amĂ©nagements pour rĂȘver son quartier. Mais le couteau est Ă  double tranchant : en changeant l'image du quartier, le risque est toujours de favoriser l'entre-soi et la gentrification. Une des mĂ©thodes utilisĂ©es pour contrer ces effets est de s'appuyer fortement sur l'Ă©cosystĂšme local, en donnant plus de pouvoir aux habitants et aux acteurs locaux. A voir si cela sera suffisant pour prĂ©server la diversitĂ© de ces quartiers. (Demain la ville)

⏳ Bureau des temps. Entretien avec Catherine Dameron, responsable du Bureau des Temps Ă  Rennes. Elle nous rappelle que gĂ©rer son temps est un enjeu de pouvoir, mais aussi qu'il est la quatriĂšme dimension de l'amĂ©nagement : "Le temps donne Ă  lire les usages dans la ville et leur Ă©volution." En plus de cet entretien, on ne peut que vous conseiller de lire aussi la revue en entier. (Sur Mesure)

⏱ Replay 1. Cette newsletter est aussi l’occasion de revenir sur cet Ă©change avec Paul Citron de Plateau Urbain, qui a largement mĂ©ritĂ© sa place au cƓur du Manifeste. (dixit.net)

🔃 Replay 2. Cette semaine, on vous propose de (re)dĂ©couvrir Les Habiterres, dans la sĂ©rie des rĂ©cits "futurs positifs". N'hĂ©sitez pas Ă  donner votre avis sur le rĂ©cit ! (dixit.net)

Bon mercredi Ă  vous !